Revue des cours et conférences, 第 1 卷

封面
Boivin., 1897
 

讀者評論 - 撰寫評論

我們找不到任何評論。

已選取的頁面

其他版本 - 查看全部

常見字詞

熱門章節

第 763 頁 - Au lieu d'une action simple, chargée de peu de matière, telle que doit être une action qui se passe en un seul jour, et qui , s'avançant par degrés vers sa fin , n'est soutenue que par les intérêts, les sentiments et les passions des personnages...
第 283 頁 - Aveugle et souffrant sans espoir et presque sans relâche, je puis rendre ce témoignage, qui de ma part ne sera pas suspect ; il ya au monde quelque chose qui vaut mieux que les jouissances matérielles, mieux que la fortune, mieux que la santé elle-même, c'est le dévouement à la science.
第 190 頁 - d Ida, Dear mother Ida, harken ere I die. For now the noonday quiet holds the hill : The grasshopper is silent in the grass : The lizard, with his shadow on the stone, Rests like a shadow, and the cicala sleeps.
第 189 頁 - ... creeps from pine to pine, And loiters, slowly drawn. On either hand The lawns and meadow-ledges midway down Hang rich in flowers, and far below them roars The long brook falling thro' the clov'n ravine In cataract after cataract to the sea.
第 780 頁 - Quatre amis, dont la connaissance avait commencé par le Parnasse, lièrent une espèce de société que j'appellerais académie si leur nombre eût été plus grand et qu'ils eussent autant regardé les Muses que le plaisir.
第 283 頁 - Si, comme je me plais à le croire, l'intérêt de la science est compté au nombre des grands intérêts nationaux, j'ai donné à mon pays tout ce que lui donne le soldat mutilé sur le champ de bataille.
第 589 頁 - Peut-on s'ennuyer en des lieux Honorés par les pas, éclairés par les yeux* D'une aimable et vive princesse, A pied blanc et mignon, à brune et longue tresse?
第 190 頁 - The purple flower droops, the golden bee Is lily-cradled: I alone awake. My eyes are full of tears, my heart of love, My heart is breaking, and my eyes are dim, And I am all aweary of my life.
第 809 頁 - L'œil haut, la croupe en mouvement, Sur ses jarrets dressée, elle effrayait le monde Du bruit de son hennissement. Tu parus et, sitôt que tu vis son allure, Ses reins si souples et dispos, Centaure impétueux, tu pris sa chevelure, Tu montas botté sur son dos.
第 586 頁 - Considérez, je vous prie, l'utilité que ce vous serait, si, en badinant, je vous avais accoutumée à l'histoire, soit des lieux, soit des personnes : vous auriez de quoi vous désennuyer toute votre vie, pourvu que ce soit sans intention de rien retenir, moins encore de rien citer. Ce n'est pas une bonne qualité pour une femme d'être savante ; et c'en est une très mauvaise d'affecter de paraître telle.

書目資訊