Œuvres de Voltaire, 第 14 卷

封面
Adrien Jean Quentin Beuchot
Lefèvre, 1833 - 72 頁
 

讀者評論 - 撰寫評論

我們找不到任何評論。

已選取的頁面

其他版本 - 查看全部

常見字詞

熱門章節

第 489 頁 - J'ai vu des gens de tous états, Vieux évêques, vieux magistrats, Vieux courtisans à l'agonie : Vainement en cérémonie Avec sa clochette arrivait L'attirail de la sacristie ; Le curé vainement oignait Notre vieille âme à sa sortie; Le public malin s'en moquait: La satire un moment parlait Des ridicules de sa vie; Puis à jamais on l'oubliait; Ainsi la farce était finie.
第 153 頁 - Ma triste voix chantait d'un gosier sec Le vin mousseux, le frontignan, le grec , Buvant de l'eau dans un vieux pot à bière ; Faute de bas, passant le jour au lit, Sans couverture, ainsi que sans habit, Je fredonnais des vers sur la paresse; D'après Chaulieu je vantais la mollesse.
第 154 頁 - J'étais tout neuf, j'étais jeune, sincère, Et j'ignorais son naturel félon : Je m'engageai, sous l'espoir d'un salaire, A travailler à son hebdomadaire, Qu'aucuns nommaient alors patibulaire. Il m'enseigna comment on dépeçait Un livre entier, comme on le recousait, Comme on jugeait du tout par la préface...
第 168 頁 - L'univers, mon ami, ne pense point à toi, L'avenir encor moins : conduis bien ton ménage, Divertis-toi, bois, dors, sois tranquille, sois sage. De quel nuage épais ton crâne est offusqué ! — Ah!
第 488 頁 - Adieu; je vais dans ce pays D'où ne revint point feu mon père: Pour jamais adieu, mes amis, Qui ne me regretterez guère. Vous en rirez, mes ennemis, C'est le requiem ordinaire. Vous en tâterez quelque jour; Et lorsqu'aux ténébreux rivages Vous irez trouver vos ouvrages, \rous ferez rire à votre tour.
第 130 頁 - D'un vin d'Aï dont la mousse pressée, De la bouteille avec force élancée, Comme un éclair? fait voler le bouchon ; II part, on rit; il frappe le plafond. De ce vin frais l'écume pétillante De nos Français est l'image brillante.
第 351 頁 - Vos doux appas auront la gloire De finir l'amoureuse histoire De ce volage Richelieu! Ne vous aimez pas trop, c'est moi qui vous en prie; C'est le plus sûr moyen de vous aimer toujours : II vaut mieux être amis tout le temps de sa vie , Que d'être amants pour quelques jours.
第 152 頁 - J'aime un gros bœuf, dont le pas lent et lourd , En sillonnant un arpent dans un jour, Forme un guéret où mes épis vont naître. L'âne...
第 272 頁 - Écrasent les enfants, et, las de tant d'efforts, Boivent le vin d'autrui sur des monceaux de morts. Le lendemain matin on les mène à l'église Rendre grâce au bon Dieu de leur noble entreprise, Lui chanter en latin qu'il est leur digne appui, Que dans la ville en feu l'on n'eût rien fait sans lui, Qu'on ne peut ni voler, ni violer son monde, Ni massacrer les gens si Dieu ne nous seconde *. 1 La Tactique.
第 489 頁 - Petits papillons d'un moment, Invisibles marionnettes, Qui volez si rapidement De Polichinelle au néant, Dites-moi donc ce que vous êtes. Au terme où je suis parvenu Quel mortel est le moins à plaindre? C'est celui qui ne sait rien craindre, Qui vit et qui meurt inconnu.

書目資訊